Aller à la barre d’outils

Rendre visite à son partenaire, c’est permis ou pas ? “Je ne comprends pas le manque de précisions!”

Le cri d’alerte d’un père de famille.

A -t-on le droit, oui ou non, de se rendre chez son compagnon ? Est-ce un déplacement essentiel ?

Si l’on en croit le SFP Santé publique, c’est autorisé. Mais à quelles conditions ? C’est ce qui a mis Cédric Barbiaux hors de lui. Selon lui, ce n’est pas assez précis et ça aurait pu mettre en danger sa famille et ses proches.

« Ma belle-fille de 23 ans est en confinement chez nous depuis le début », raconte-t-il. « Elle s’est renseignée quand on a évoqué qu’on pouvait aller voir son conjoint, compagnon ou petit ami même quand on n’habite pas sous le même toit. Et là, nous avons été stupéfaits par leur réponse. Elle a en effet contacté la messagerie du SPF Santé publique et Centre de crise, qui lui a répondu : ‘ Rendre visite à son partenaire est considéré comme un déplacement essentiel. Pensez à limiter les déplacements inutiles entre vos deux domiciles. ’ Ce que je ne comprends pas, c’est le manque de précisions ! »

Cédric Barbiaux et son épouse ont en effet fouillé les instructions. « On peut aller voir son conjoint ou partenaire à condition que le confinement ait été fait seul chacun de son côté. Or, ma belle-fille était à la maison et l’a respecté scrupuleusement. Son ami vit en colocation avec d’autres étudiants à Bruxelles. Donc, c’est interdit. »

Ce qui fait peur à cette famille, c’est que cela peut avoir un impact sur la propagation. « Quand j’entends qu’à l’appartement de son ami les colocs en ont profité pour voir leurs amies… Ça ne permet pas de limiter la circulation du virus. Heureusement, ma belle-fille a bien compris nos craintes et est restée confinée. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *