Aller à la barre d’outils

Coronavirus en Belgique: il sera conseillé, mais pas obligatoire, de porter un masque à l’avenir

On attendait une position de consensus, des diverses autorités belges liées à la santé publique et à la crise du coronavirus. Sciensano, le Conseil supérieur de la santé, l’Afmps, l’Aviq, Iriscare et les organisations germanophones et flamandes de la santé ont rédigé un document contenant des directives communes. En voici les principaux éléments.

Masques en tissu : pas d’obligation mais conseillés

Ces masques sont décrits comme un moyen de prévention de la transmission vers autrui, lorsque la personne n’a pas (encore) de symptômes. « Actuellement, les masques de confort (ndlr : en papier, non chirurgicaux) ainsi que les masques en tissu peuvent être utilisés par des personnes ne présentant pas de symptômes comme un moyen pour prévenir la transmission asymptomatique ou présymptomatique dans des circonstances où la distanciation sociale est difficile« .

Le document cite en exemple les résidents et le personnel des collectivités résidentielles, les professionnels de santé ou les patients qui ne sont pas dans services COVID-19, les soins ambulatoires, la population générale lors des déplacements indispensables, les agents de police, les pompiers…

« Un masque en tissu peut également former une barrière physique contre les éclaboussures, mais il doit être retiré immédiatement dès qu’il est souillé. Lorsque les mesures de distanciation sociale seront levées progressivement, les masques en tissu sont conseillés pour toute situation où un contact de moins d’un 1,5 mètre est nécessaire et dans les endroits où il y aura beaucoup de monde (par exemple dans les transports en public, supermarchés…).« 

Les autorités sanitaires belges précisent toutefois que le port d’un masque en tissu a pour but essentiel de protéger l’entourage beaucoup plus que le porteur, et que le port d’un masque ne peut pas remplacer les autres mesures qui ont déjà été imposées, comme la distanciation sociale, une bonne hygiène de mains, hygiène de toux et l’isolement lors des symptômes de COVID-19.

Pas pour les enfants dans les crèches et les écoles primaires

Les masques en tissus doivent être utilisés d’une manière correcte : les mains doivent être lavées avant de le mettre, le masque doit couvrir le nez et la bouche, il faut éviter de toucher sa face antérieure et se laver les mains après l’avoir retiré.

Pour cette raison, les autorités belges précisent que les masques ne sont pas recommandés pour les enfants dans les crèches et les écoles primaires. Les masques lavables doivent être lavés chaque jour à minimum 60° et être complètement secs avant le prochain usage. Enfin, des directives claires doivent être mises à disposition du grand public pour fabriquer les masques en tissu, l’informant aussi des caractéristiques des différents tissus.

Les services de santé publieront un complément avec des directives pratiques pour l’usage des masques en tissu dans les jours qui suivent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *