Aller à la barre d’outils

Le Standard n’obtient pas sa licence et est renvoyé en D2 amateurs, les Rouches iront en appel

Le retard dans le paiement de primes à la signature et la vente du stade en sont les causes.

Après avoir à nouveau été auditionné fin de semaine dernière, après que la commission des licences ait demandé des éclaircissements sur deux points (la vente du stade et le transfert d’Edmilson Junior à Al-Duhail), le Standard a appris, ce mercredi, qu’il ne se verrait pas octroyer le précieux sésame ! « Concernant la vente du joueur Edmilson au club Qataris Al Duhail SC, la Commission des licences prend acte des déclarations fournies par le club », précise la Commission des licences.

Pas de licence professionnelle donc pour les Rouches, ce qui constitue assurément un séisme dans le monde du football belge. La cause ? Les primes payées en retard par le club. « Le club n’a pas fourni la preuve de paiement des primes de signatures du mois de février 2020 de 8 joueurs pour un montant total de 1.044.027,6 € », justifie la Commission des licences. Des primes qui, entre-temps, ont toutes bien été versées aux joueurs concernés. Aussi, la Commission des licences s’est interrogée sur la vente du stade par la S.A. Standard de Liège à la S.A. Immobilière Standard de Liège créée par Bruno Venanzi et dont il est le principal actionnaire, à ce jour, avec Axel Witsel.

Lors de l’audition de la semaine dernière, il a été demandé au Standard de prouver la solvabilité de la S.A. Immobilière du Standard qui, précisons-le, a déjà versé un acompte de 1,5M€. « Le club ne fournit aucun élément prouvant que l’immobilière de Standard de Liège dispose de suffisamment de liquidités et prouvant le versement des avances dans le projet de compromis. Le club a cependant fourni une déclaration exclusivement destinée à la Commission signée par le Président du club qui se porte fort sur ses biens propres mais pour lesquelles la Commission des licences n’a aucun élément quantitatif », ajoute la Commission des licences.

Enfin, il est reproché au Standard…un manque de liquidité. « La Commission des licences constate d’une part, que le fonds de roulement net négatif du club au 31 décembre 2019 n’est pas couvert dans sa totalité et, d’autre part, que sur base du cash-flow statement fourni par le club, un besoin important de liquidités est avéré. » Par conséquent, le Standard se voit refuser la licence pro ainsi que la licence européenne mais aussi la licence amateur. « La Commission des licences décide de ne pas attribuer au Standard de Liège la licence européenne, la licence de football professionnel 1A et 1B et la licence de club national amateur demandées pour la saison 2020-2021. »

Le Matricule 16 est dès lors renvoyé…. En D2 amateurs avec un handicap de trois points, un point par période. Le Standard va évidemment se défendre devant la CBAS .

Comme les Rouches, Mouscron et Ostende n’ont pas reçu leur licence de la part de la Commission parmi les clubs de D1A. En D1B, la Commission des litiges n’a pas accordé la licence à Lokeren, Roulers, Virton et Lommel.

Tous les autres clubs ont obtenu leur précieux sésame pour la saison prochaine.

Les Rouches ont réagi par communiqué:

« Ce mercredi 8 avril, la Commission des Licences a informé notre club que la licence demandée pour la saison 2020-2021 ne lui était pas attribuée.
Les raisons invoquées :
– le non-respect du délais requis pour la preuve de paiement des primes de quelques joueurs.
– Le compromis de vente du stade, signé le 31 mars, a été interprété par la commission des licences comme un simple « projet » alors que le document communiqué portait les signatures des acheteurs et vendeurs et les engage de manière irrévocable.
Ici, le club s’insurge totalement contre cette mauvaise interprétation : il s’agit bien d’un compromis de vente du stade en bonne et due forme.
Notre club conteste donc vigoureusement cette décision inique et ira défendre ses intérêts devant la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport. », écrit le club. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *