Aller à la barre d’outils

Coup de tonnerre : Ezpeleta conçoit l’annulation de la saison 2020

Une année blanche de tout GP à cause du coronavirus ? « Nous sommes en guerre et il est concevable qu’il n’y ait pas de championnat en 2020 », reconnaît le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta.

Le championnat du monde de vitesse moto 2020 est dans le flou, paralysé par l’épidémie de coronavirus. L’ampleur de la maladie a contraint les organisateurs à reporter/annuler les 7 premiers Grands Prix, et d’autres pourraient encore suivre. La situation reste imprévisible, liée à l’évolution de la situation sanitaire et des mesures restrictives mises en place par les gouvernements.

Une imprévisibilité et une gravité qui se retrouvent dans les prises de position des organisateurs. Plus les semaines passent, plus elles changent. Exemples : alors qu’ils refusaient d’évoquer des GP sans spectateurs, désormais ils l’envisagent. Alors qu’ils voulaient se tenir à la règle des 13 GP/an, désormais ils s’en écartent. « Si nous pouvions avoir un championnat de dix courses, je serais ravi », a récemment déclaré le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta.

Et même ce cap des 10 courses semble aujourd’hui compromis. Le chef du championnat imagine tous les scénarios, notamment le pire : pas de saison 2020 du tout. Au micro de Speedweek, il a reconnu qu’il allait faire tout ce qu’il peut pour organiser des Grands Prix, mais que cela ne serait possible que si les risques sanitaires sont bannis. Or, pour cela, il faut que l’épidémie soit vaincue ou contenue. Voici une synthèse de ses déclarations.

Carmelo Ezpeleta : « Je crois qu’avant d’avoir un vaccin pour contenir la propagation du coronavirus, il sera très difficile ou impossible d’organiser un GP et d’autres événements importantes. Même si la vie se normalise un peu plus, les interdictions de voyager resteront en vigueur dans tous les pays. Si ce n’était pas le cas, ils seraient fous. Donc il ne sera pas possible qu’un grand nombre de personnes voit un match de foot ou assiste à un GP moto. Je ne suis pas très sûr que nous puissions faire la saison 2020. »

« Le contrat des 13 courses pour faire un championnat n’est pas un problème, car il y a une clause de ‘force majeure’. En cas de force majeure, nous pouvons réduire le nombre de courses. Si nous avons l’opportunité de reprendre le MotoGP, nous le ferons, peu importe combien de GP nous aurons. Nous organiserons toutes les courses que nous pouvons. D’ici à septembre il reste cinq mois. Si nous pouvions commencer en septembre, alors nous pourrions faire 4 ou 5 courses. Peut-être pourrons-nous faire quelques GP en Europe puis voyager en Asie si les interdictions de voyage se réduisent. Cela dépendra de l’évolution de la situation. »

« Cependant, il est important de garantir la sécurité et la santé de toutes les personnes impliquées. Si quelqu’un est contaminé sur l’un de nos événements, nous serions coupables pour toujours. Nous pouvons aussi survivre si nous devons annuler complètement la saison 2020. Si nous devons accepter ce scénario, qui serait le pire, alors nous nous préparerons pour la saison 2021, en temps voulu et consciencieusement. Pour le moment c’est aussi une priorité d’aider les équipes à survivre économiquement. Nous donnons de l’argent chaque mois, même s’il n’y a aucune course. »

« Pour moi, c’est mieux de faire une petite quantité de courses que d’être inactif à la maison. Mais si nous ne pouvons pas organiser les événements dans de bonnes conditions sanitaires, nous ne prendrons aucun risque. Aucun ! Les gouvernements et les autorités sanitaires ne nous permettront pas d’organiser un Grand Prix. Nous devrions envoyer le paddock MotoGP, c’est à dire 2 000 personnes, à travers le monde ; ce n’est possible que si le virus a été vaincu ou la propagation contenue. Dans le cas contraire, c’est très difficile. Les restrictions de voyages se lèveront seulement si nous avons un antidote qui évite l’infection. »

Calendrier 2020, actualisé au 07 avril (en gras, les modifications par rapport au calendrier initial) :
06-07-08 mars : Losail (Grand Prix du Qatar) Uniquement Moto2 et Moto3
19-20-21 juin : Sachsenring (Grand Prix d’Allemagne) + MotoE & Rookies Cup
26-27-28 juin : Assen (Grand Prix des Pays-Bas)
10-11-12 juillet : KymiRing (Grand Prix de Finlande) + Rookies Cup
07-08-09 août: Brno (Grand Prix de République-Tchèque)
14-15-16 août : Spielberg (Grand Prix d’Autriche) + MotoE & Rookies Cup
28-29-30 août : Silverstone (Grand Prix de Grande-Bretagne)
11-12-13 septembre : Misano (Grand Prix de Saint-Marin) + MotoE
25-26-27 septembre : ​​Alcañiz (Grand Prix d’Aragon) + Rookies Cup
02-03-04 octobre : Buriram (Grand Prix de Thaïlande)
16-17-18 octobre : ​​Motegi (Grand Prix du Japon) + Asia Talent Cup
23-24-25 octobre : ​​Phillip Island (Grand Prix d’Australie)
30-31 octobre-01 novembre : Sepang (Grand Prix de Malaisie)
13-14-15 novembre : Austin (Gran Prix des États-Unis)
20-21-22 novembre : Las Termas (Grand Prix d’Argentine)
27-28-29 novembre : Valence (Grand Prix de la Communauté valencienne) + MotoE

Date à définir : Jerez (Grand Prix d’Espagne) + MotoE & Rookies Cup
Date à définir : Le Mans (Grand Prix de France) + Rookies Cup
Date à définir : Mugello (Grand Prix d’Italie) + Rookies Cup
Date à définir : Barcelone (Grand Prix de Catalogne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *