Aller à la barre d’outils

Anderlecht veut que Bruges partage son argent européen: « Le RSCA prône aussi la solidarité entre les clubs »

Cet après-midi, Vincent Kompany et le CEO Karel Van Eetvelt se sont adressés aux supporters via un « Corona Call », comme Anderlecht qualifie l’entretien sur son site. Voici les parties les plus intéressantes.

Verschueren défendra la décision de la Pro League à l’ECA

Van Eetvelt : « Marc Coucke et Vincent Mannaert se sont apparemment criés dessus. Je ne doute pas que tout le monde était là avec les meilleures intentions du monde, et il n’est pas anormal que les débats s’intensifient quelque peu lors d’une telle réunion de crise. (…) Ça me dérange qu’on considère désormais que le RSCA voulait continuer à jouer à tout prix. (…) Nous ne pensions juste pas que c’était une bonne idée d’être le premier à débrancher la prise. »

« Chaque amateur de foot sait que le Club Brugeois est un champion légitime. J’ai immédiatement envoyé mes félicitations à Vincent Mannaert et il l’a apprécié. La décision de mettre un terme à la Jupiler Pro League a été prise et le RSC Anderlecht la respecte. » (…)

« Michael Verschueren défendra, avec les meilleurs arguments possibles, la décision de la Jupiler Pro League auprès de ses collègues de l’ECA. L’UEFA n’a aucune base légale pour exclure les clubs belges des

compétitions européennes. »

Kompany lui a alors répondu : “Le Club Brugeois est naturellement le champion légitime et chapeau pour le travail réalisé par Philippe Clement, mais je redis à nos supporters et à nos joueurs que nous ne sommes en concurrence avec personne. Le RSC Anderlecht ne doit rivaliser qu’avec lui-même, nous devons de nouveau nous améliorer. Le RSC Anderlecht compte trente-quatre titres de champion et j’ai l’ambition de former à terme l’une des meilleures équipes que le club ait connues jusqu’à présent. Si nous gagnons ce duel avec nous-mêmes, nous retournerons automatiquement à la place qui est la nôtre.(…) Nous ne le saurons évidemment jamais, mais je suis convaincu que nous étions sur la bonne voie en vue d’une qualification européenne cette saison-ci.

La division 1A en 2020-2021 à 18

Van Eetvelt : « D’un point de vue sportif, nous estimons que la seule conclusion possible est de jouer en D1A avec 18 équipes la saison prochaine. Waasland-Beveren n’aura alors plus à déplorer de pas avoir pu tenter la petite chance qu’ils avaient d’encore se sauver lors de la 30ème journée. Oud-Heverlee Leuven et le Beerschot ne se sentiront pas non plus lésés. Ceci ne doit cependant s’appliquer qu’à la saison prochaine, la crise actuelle n’est pas le moment d’envisager un nouveau format de championnat. »

Anderlecht veut que les Européens répartissent leurs recettes entre 2020 et 2023

Van Eetvelt : « Financièrement, le RSCA prône aussi la solidarité entre les clubs. Cette solidarité sera nécessaire, car l’impact de la crise sur notre football sera très important. Les places européennes peuvent être attribuées logiquement en fonction de la position dans le classement après 29 journées, mais les clubs qui joueront en Europe de cette manière doivent faire preuve de solidarité avec les autres clubs. Nous proposons qu’une part substantielle des revenus européens soit répartie entre tous les clubs au cours des trois prochaines saisons. Et nous sommes convaincus que le RSCA y contribuera aussi, car nous avons l’ambition absolue de rejouer en Europe chaque saison à partir de l’été 2021 !”

Van Eetvelt défend Coucke

Van Eetvelt : « On dirait que Marc Coucke est responsable de tout ce qui ne fonctionne pas au club. En tant que président du RSCA, Marc ne pourra jamais bien faire à court terme, et il s’en rend compte. Lorsque j’ai été nommé, il a clairement déclaré qu’il souhaitait à l’avenir être un président cérémoniel, qui reste au second plan. »

Zetterberg pas limogé suite à la crise du Corona

Van Eetvelt : « Il n’y avait pas d’avenir pour Pär Zetterberg dans le club. Il apportait trop peu de valeur ajoutée au staff. Il était difficilement tenable de continuer de payer royalement une personne juste parce qu’elle reste une icône du club. Nous avons très mal communiqué dans ce dossier, car la crise du corona n’a évidemment rien à y voir. Lorsque la tempête s’est calmée, le respect personnel est heureusement resté mutuel. Pär sera toujours un enfant du RSCA. »

Kompany : « Pour moi, l’adieu à Pär fut un moment difficile. Quand j’ai fait mes débuts à 17 ans, Pär était mon capitaine et j’ai appris de lui. En tant que jeune adolescent, je faisais la queue afin d’obtenir son autographe. »

Verschueren pas limogé

Van Eetvelt : « J’avais d’autres tâches à l’esprit pour Michael Verschueren, mais il désirait vraiment rester impliqué dans le sportif, et il m’a convaincu qu’il pouvait assister la nouvelle équipe grâce à son bagage financier et son expérience dans les négociations. C’est maintenant à Michael de saisir cette opportunité. (…) Des accords clairs ont maintenant été conclus avec Michael et je constate qu’il essaie de remplir correctement ses nouvelles fonctions. Évidemment, il n’est pas facile mentalement de passer d’un rôle en pleine lumière à un rôle dans l’ombre, mais je vois qu’il prend son nouveau rôle très à cœur. »

« Vandenhaute n’est pas agent pour Anderlecht »

Kompany : « Je ne vois pas Wouter (NdlR : consultant externe de Van Eetvelt et patron d’une boîte d’agents) comme un agent, mais comme un supporter du RSCA qui a une énorme expérience dans l’amélioration d’une organisation et de permettre à des projets de réussir. Il met cette expérience à disposition. » (…) ur le plan opérationnel, Wouter ne peut prendre aucune décision et ne le veut pas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *