Aller à la barre d’outils

Une enfant de 12 ans décède du coronavirus en Belgique: des zones d’ombre subsistent, une enquête est ouverte

Le coronavirus en Belgique a causé le décès d’une enfant de 12 ans à Gand. Une enquête est ouverte afin de déterminer si l’appel à l’aide de ses parents a été entendu.

Le bourgmestre de Gand Mathias De Clercq (Open Vld) a demandé au Comité P d’enquêter sur l’appel à l’aide émis par les parents de la jeune fille de 12 ans décédée samedi des suites du Covid-19.

La décision fait suite à certains rapports faisant état de possibles problèmes linguistiques ou d’autres malentendus lorsque la mère a contacté les services d’urgence. « Il est important que toutes les parties soient entendues », dit M. De Clercq.

Samedi, après 3 jours de fièvre et voyant l’état de leur fille empirer, ses parents appellent le 101. Ils veulent qu’une ambulance vienne la chercher au plus vite et qu’elle soit hospitalisée.

Personne ne viendra.

Car selon le centre d’urgence, l’appel de détresse était incompréhensible. Interrogé par nos confrères de Het Nieuwsblad, le directeur du centre explique: « les gens étaient clairement paniqués et se sont crié dessus », « nous avons réécouté l’enregistrement et c’était difficile à comprendre. »

Le correspondant du centre aurait tenté de rappeler la famille par 3 fois. Sans succès. Rachel succombe au virus cette nuit-là.

L’enquête doit permettre à toutes les parties de donner leur version de cet échange et d’analyser le déroulé précis de l’appel à l’aide.

La mort de la jeune fille de 12 ans, inscrite à la Freinetschool De Harp à Gand, a créé un choc émotionnel, notamment car il est « rare », comme l’ont souligné les scientifiques, qu’un enfant succombe aux effets du coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *