Aller à la barre d’outils

Les affaires concernant la violence intrafamiliale ne seront pas reportées

(Belga) Un arrêté de pouvoirs spéciaux a été approuvé afin de permettre aux procédures concernant le violence intrafamiliale de se dérouler autant que possible par écrit ou par vidéoconférence, a annoncé mercredi le ministre de la Justice, Koen Geens.

« La justice continue de prêter attention à la violence intrafamiliale durant cette crise du coronavirus. Les victimes, la violence entre partenaires et la maltraitance des enfants ne peuvent être mises de côté », a fait valoir M. Geens (CD&V) dans un communiqué. Le ministre rappelle que « l’application d’interdictions temporaires de résidence reste possible. Si nécessaire, le tribunal de la famille peut prolonger l’interdiction temporaire de résidence dans un délai de quatorze jours lors d’une audience en Chambre du conseil, au cours de laquelle le tribunal peut entendre les parties. Ce type d’audience peut également avoir lieu par vidéoconférence pendant la crise du coronavirus. » Depuis que le coronavirus a bouleversé le rythme quotidien de nombreux citoyens, des experts et acteurs de terrain s’inquiètent, avertissant que le confinement qui oblige les ménages à cohabiter de manière permanente est un contexte propice à une augmentation des violences conjugales et intrafamiliales. Un groupe de travail interministériel sur la question des violences faites aux femmes, dans le cadre de l’actuel confinement lié à la pandémie de Covid-19, va se réunir sous peu, avec une première vidéoconférence de coordination jeudi. (Belga)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *