Aller à la barre d’outils

Quand les stars profitent du Lockdown pour faire leurs chirurgies esthétiques en toute discrétion

Choqué, le célèbre chirurgien plastique américain Terry Dubrow balance sur TMZ: « Pour les people, ce coronavirus sont des vacances inespérées pour se faire opérer”

Le confinement total? Une aubaine pour toutes ces stars en mal de chirurgie esthétique. « Les célébrités montrent qu’elles se sont mises spontanément en quarantaine”, sourit Terry Dubrow qui règne, avec son confrère Paul Nassif, sur le petit monde hollywoodien du bistouri, dans un entretien à TMZ. “Mais ce n’est pas pour se protéger du virus. Elles veulent sauter sur l’occasion pour s’embellir.” Avant d’ajouter qu’ils « sont tous sans travail à la maison pour l’instant et ils veulent en profiter aussi pour faire peau nette. Et, au moment où l’industrie cinématographique reprendra ses droits, avoir la meilleure apparence possible pour les caméras et les projecteurs. »

Terry Dubrow ne dévoilera pas les noms de stars

Connu pour son émission de téléréalité Botched (« Chirurgie à tout prix », diffusé sur E! Entertainment) qui suit des patients huppés et désespérés dans sa clinique privée d’Orange County, ce chirurgien du gratin hollywoodien dénonce ces people qui surfent sur le Covid-19 afin de passer sur le billard. Contraints et forcés de devoir rester chez eux (et ayant ainsi une bonne raison de ne pas donner de nouvelles à leurs fans), certaines stars ont eu l’idée de profiter de ces semaines de chômage pour aller se faire un petit coup de bistouri. Le téléphone de Terry Dubrow ayant rarement autant chauffé à en croire ses déclarations. 

 Hors de question toutefois pour le médecin de divulguer les noms de ces gens connus. « Mais disons qu’il s’agit de personnes qui remplissent les premières pages des rubriques people tous les jours, confesse-t-il, toujours à TMZ. Pour eux, le coronavirus et leur ‘perte d’emploi’ actuels ne sont que des vacances de Noël ou d’été inespérées. Ces deux périodes étant d’ailleurs extrêmement chargées pour mes collègues et moi d’habitude”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *