Aller à la barre d’outils

Centre de prévention du suicide : les appels se multiplient à cause de l’isolement

Les échanges entre appelants et bénévoles sont intenses et la souffrance devant la solitude est très forte, témoigne le centre de prévention du suicide.

Au Centre de prévention du suicide, on a constaté depuis les mesures de confinement une hausse du nombre d’appels. Une augmentation qui ne peut cependant pas être chiffrée. « On pourra demander les chiffres à notre opérateur par la suite« , explique Déborah Deseck, chargée de communication de l’association bruxelloise qui vient en aide aux personnes ayant des pensées suicidaires ou ayant fait des tentatives de suicide.

Les écoutants bénévoles sont en tout cas au rendez-vous et les gardes s’enchaînent pour couvrir jour et nuit. Sur le forum du site, on peut aussi constater une bien plus grande activité dans les messages. « Nous n’intervenons dans ces questions et ces discussions qu’à travers une modération du contenu. Mais on peut voir que toutes les générations s’y retrouvent et communiquent, il y a une vraie entraide« , décrypte Déborah.

Quelque chose s’est cassé

Le sujet qui s’invite dans les angoisses et les anxiétés des appelants ? Le coronavirus bien sûr. « Ceux qui avaient déjà des pensées suicidaires, des angoisses et qui appelaient ont tendance à appeler davantage. Et les bénévoles entament aussi un dialogue avec des personnes confinées pour qui quelque chose s’est cassé, qui ont la sensation d’avoir perdu tout lien social et qui se sentent abandonnées avec leur peur, sans plus personne à qui parler« , souligne la responsable à qui les bénévoles racontent avoir eu des échanges très intenses.

Le Centre met donc tout en place pour accueillir la parole. « Notre mot d’ordre c’est ‘tous confinés mais pas seul’. Il faut que chacun puisse parler, s’exprimer et nous sommes là, nos bénévoles se mobilisent« . Les psychologues continuent aussi leur travail à distance, appellent régulièrement les patients qu’ils suivent, télé-consultent. Mais « en cas d’urgence psy, ils reçoivent dans nos murs, dans le respect des consignes« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *